lundi, mars 05, 2007

grenouilles

l'enfance est tout au fond et le bonheur avec
ils y vivent en silence dans l'obscurité
quand le regard se voile brulé par trop d'été
ils montent doucement mouiller des yeux trop secs
(louis)

2 Comments:

Blogger chaamba said...

Je connaissais un peu le musicien par les enregistrements (et un beau duo avec Ernst Reijseger au Triton), et voici que je découvre le poète...

Merci pour ces partages

12:22 PM  
Anonymous Anonyme said...

une vraie histoire de ouf en somme!
ce n'est ni la place des enfants ni celle du bonheur attenant dans le fond de ce fond que tu dis Louis, ce que j'en dis... après multes réflexions: vision vertigineuse
un'grenouille verte qui...c'est plus light...

5:40 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home