jeudi, janvier 24, 2008

bleu d'âme

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Mauvais compagnon
le temps coule
entre mes doigts
et vient à manquer
comme l'ami décédé.

Surpris, interdit
par la nuit
on se dit
qu'il eut fallu
prendre les devants
du soleil couchant

1:13 PM  
Anonymous Anonyme said...

Le temps fou file entre mes dix doigts engourdis
Surpris, interdit par la nuit, on s'est dit
Qu'il eût mieux valu
Prendre les devants du soleil couchant

9:01 PM  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home